Villeneuve d’Ascq : le nouveau visage de la technopole verte

Avec son offre complète de services et commerces, Villeneuve d’Ascq compte parmi les villes les plus attractives. Véritable poumon de la métropole lilloise, celle que l’on surnomme la « technopole verte » se renouvelle sans cesse ! Comment les architectes et les élus participent-ils à son renouveau ? Décryptage.

0
184
Visite Pro, Villeneuve d'Ascq, Stade Pierre Mauroy, Orange, Siège Social

Née en 1970 de la fusion de trois communes, Ascq, Annappes et Flers, Villeneuve d’Ascq constitue aujourd’hui une mosaïque de paysages. Située au carrefour de la métropole lilloise, la ville étonne par la richesse de son patrimoine historique et culturel. Tantôt rurale avec ses fermes, ses parcs arborés et ses lacs, tantôt urbaine avec ses universités, Villeneuve d’Ascq développe des projets urbains innovants à caractère durable. Avec ses quelque 2 000 entreprises – dont de célèbres fleurons français –, et 23 zones et parcs d’activités, la ville s’est hissée parmi les tous premiers importants pôles économiques des Hauts-de-France. Forte de cette dynamique économique et universitaire, Villeneuve d’Ascq contribue au rayonnement de la métropole, ouverte et accessible à tous grâce notamment à un réseau de transports en commun très développé, des logements de qualité et une mixité sociale dont elle a fait l’une de ses richesses. Pas étonnant que les entreprises soient de plus en plus désireuses de s’installer sur ces terres. C’est le cas du groupe Orange qui a choisi d’y implanter son futur siège régional !

Visite Pro, Villeneuve d'Ascq, Stade Pierre Mauroy, Siège social, Orange
Avec son implantation impressionnante, le siège régional du groupe Orange contribuera à redynamiser le quartier du stade Pierre-Mauroy.

Un nouveau siège régional pour Orange !

C’est sur le site du Stade Pierre-Mauroy que l’opérateur de télécommunications installera son nouveau siège régional. Réalisé par Eiffage et ses filiales, ce bâtiment flambant neuf de 19 000 m² accueillera fin 2019 les quelque 1 200 salariés du groupe. À hauteur de 60 millions d’euros, cette construction contribuera à la dynamique du quartier et de la métropole lilloise. Désignée pour réaliser les plans, l’agence d’architectes Valode & Pistres revient sur les grandes lignes de ce projet immobilier ambitieux, dont la première pierre a déjà été posée.

Visite Pro : À Villeneuve d’Ascq, à quelques dizaines de mètres du Grand Stade, l’un de vos projets pharaoniques, vous avez été choisis pour réaliser le futur siège régional du groupe Orange. Quelle était la commande de départ ?

Valode & Pistres : Il s’agissait de répondre à deux attentes majeures d’Orange. Il y avait d’abord une ambition très forte en termes d’image. Le site avec sa localisation le long du boulevard du Breucq offrait naturellement une excellente visibilité. Il fallait proposer une architecture qui puisse véhiculer l’identité du groupe, c’est-à-dire un groupe pleinement engagé dans la promotion du progrès et de l’innovation au service de l’humain. La deuxième attente était celle du confort des salariés, imaginer un bâtiment autour d’espaces extérieurs qualitatifs, qui permettent de se ressourcer au calme, un bâtiment qui facilite la communication entre collaborateurs et avec un excellent confort des espaces intérieurs. Pour y répondre, nous avons proposé un bâtiment en forme d’anneau, qui offre à la fois des espaces extérieurs protégés mais aussi une facilité et continuité dans la communication.

Visite Pro : De quelle façon avez-vous pensé l’intégration de ce nouveau bâtiment dans son environnement ?

V&P : Dès le concours du Grand Stade, nous avons pensé le plan masse d’ensemble, à savoir l’équipement sportif et les projets environnants qui devaient se développer autour et constituer un nouveau quartier. Nous avons imaginé un stade, intégré à une place urbaine, animée et vivante quotidiennement et non pas uniquement les soirs de matchs. Le projet Orange parachève la frange Est de la place déjà partiellement constituée avec les bâtiments abritant des hôtels et restaurants construits plus au Nord.

VP : Pouvez-vous nous expliquer ce choix des matériaux ? Quels atouts ?

V&P : Le matériau prédominant est le verre, transparent pour les parties vision, émaillé au droit des planchers, des allèges et des trumeaux. Aujourd’hui le verre est devenu un produit très technique, objet d’innovation continue, qui à ce titre symbolise parfaitement l’idée du progrès cher à Orange. De plus sur le plan écologique le verre est inaltérable et si besoin recyclable. La composition des parties émaillées en lignes horizontales plus ou moins denses, plus ou moins longues, confère un dynamisme à la façade, faisant écho à l’enveloppe du stade, constituée de centaines de tubes horizontaux. Ainsi, tout en possédant sa propre identité, le bâtiment Orange s’inscrit harmonieusement dans son contexte. Nous avons imaginé un bâtiment qui incarne la philosophie et le mode de fonctionnement de l’entreprise.

VP : Cette architecture innovante dont vous semblez faire l’éloge, est-elle selon vous avant-gardiste ou remet-elle au goût du jour des méthodes traditionnelles ?

V&P : Notre conviction est que l’architecture elle-même ait un rôle fondamental à jouer dans la dimension durable des bâtiments. Cette prise en compte n’est pas une contrainte, au contraire, c’est une opportunité offerte pour la conception architecturale des projets qui permet de chercher et mettre en œuvre des solutions modernes et performantes. Le traitement thermique, les performances énergétiques, l’excellence en éclairage et en acoustique sont des préoccupations constantes pour nous, complètement intégrées à nos réflexions, et ce depuis de nombreuses années.

VP : Comment avez-vous approché l’image d’Orange ? Quelles difficultés rencontre-t-on en conciliant architecture et image d’entreprise ?

V&P : Au-delà d’une image, nous avons imaginé un bâtiment qui incarne la philosophie et le mode de fonctionnement de l’entreprise. Les nouvelles organisations du travail, en particulier les regroupements autour de projets à géométrie variable, appellent à une flexibilité totale de l’espace. Le développement du système de visioconférence, de logiciels collaboratifs et la création systématique de lieux  pour communiquer marquent également l’espace tertiaire. Le mode de relation entre les gens devient un élément essentiel de la culture d’entreprise. Les espaces de détente et de convivialité sont les symboles de ces nouvelles formes de relations sociales. Bien évidemment, la préoccupation liée au développement durable et la présence croissante de la nature dans la ville ont également un impact fort sur l’architecture. Ces tendances fortes ont pour effet de diminuer les différences entre les caractéristiques des lieux d’habitation et de travail. Il s’agit avant tout d’inventer des lieux de vie !

VP : Comment décririez-vous votre « signature » d’architecte ?

V&P : Notre signature n’est pas stylistique, c’est en réalité une démarche de conception. Nous abordons de façon systématique les projets qui nous sont confiés comme des énigmes à résoudre. La solution architecturale, qui en est la réponse, est le fruit d’une analyse minutieuse des différents contextes du projet  : géographique, culturel, sociologique, climatique, l’usage auquel il est destiné.  Ce qui nous intéresse, c’est de créer des bâtiments qui n’auraient pas pu naître à un autre endroit. La promesse architecturale a alors un sens, des racines.

 

Denis Valode, architecte de l’agence Valode & Pistreisit Pro, Villeneuve d'Ascq, Siège Social Orange, Denis Valode, Architecte, Valode & Pistre
Denis Valode, architecte de l’agence Valode & Pistre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez s'il vous plait
Votre prénom