Quand l’immobilier devient un outil managérial

Première carte de visite de l’entreprise vis-à-vis des clients et partenaires, les locaux sont aussi un enjeu managérial de premier ordre. Quand on déménage… C’est toute l’entreprise qui bouge, au sens propre comme au figuré. Helvetia Assurances nous parle de cette expérience toute particulière...

0
89
Visite Pro, Management, Locaux Helvetia
Baignés de lumière, les nouveaux locaux d’Helvetia invitent au calme et à la productivité - Sébastien Hamelin

L’environnement constitue un rôle capital pour le bien-être des salariés, c’est bien connu. Mais avant même de concevoir un espace de travail, il faut songer à l’implantation territoriale des locaux : l’adresse est ce qui va véhiculer l’image de l’entreprise et appuyer sa notoriété. Ce n’est pas par hasard que le groupe Helvetia Assurances a choisi de s’installer, fin juillet dernier, au 6 rue Jean Roisin, en plein centre-ville de Lille. « Le bâtiment est classé, il a beaucoup de cachet, ce qui en fait une belle vitrine pour nous. Cela révèle notre culture d’entreprise et promeut notre image. D’ailleurs, nous n’avons jamais eu autant de visites que sur ces six derniers mois », s’enthousiaste Thomas Volf, à la tête de la compagnie depuis 2013. Il faut dire aussi que les locaux sont plutôt bien situés : dans un axe très passant et à proximité des commerces et gares, quoi de mieux pour retenir et surtout – rêve de tout chef d’entreprise – attirer les collaborateurs ?

Visite Pro, Management, Réunion, Mobilier d'entreprise
Sébastien Hamelin

La peur sous les cartons

Mais si le groupe a entrepris un tel changement, c’est surtout parce qu’il se sentait à l’étroit dans ses anciens murs, avenue du Président Hoover.

« Nous étions sur un plateau de 200 m² sans cloison contre 400 m² actuellement. Lorsque tout le monde était au téléphone, ça devenait très compliqué de travailler », raconte le dirigeant. Pourtant, au départ, le projet du déménagement n’était pas dans les tuyaux. Thomas Volf y était même réfractaire. « Je voulais réaménager l’espace sur place pour éviter les craintes liées à la délocalisation », confie-t-il. Lény Hénon, président de Real Mobile Estate, qui s’est par ailleurs occupé de la transaction, confirme : « On ne va pas se mentir, un déménagement de bureaux, c’est toujours quelque chose de bouleversant pour l’ensemble des salariés d’une société, surtout s’ils sont restés dans les locaux depuis des années ». Finalement, quelques mois plus tard, le chef d’entreprise saute le pas. Le déclic ? « Il a fallu se projeter pour les années à venir. C’est dommage car on ne le fait pas systématiquement mais c’est important de tenir compte du développement de la société et de ses effectifs », reconnaît-il. Car le normand d’origine a de grandes ambitions devant lui. Si son équipe compte aujourd’hui une douzaine de personnes, celle-ci risque vite d’atteindre la vingtaine, à en croire ses mots.

 

 

Libérons la créativité !

Si l’agencement des bureaux est essentiel pour une entreprise, il en va de même pour l’aménagement. « Le dirigeant a pour nécessité de prendre en compte les besoins de ses collaborateurs. Si ce n’est pas le cas, il risque d’y avoir une perte de motivation. Un bon aménagement doit correspondre au mode de fonctionnement de l’entreprise avant tout pour permettre de libérer la créativité des uns et des autres », soutient Delphine Montaigne, co-gérante de Mot de Passe, spécialiste en aménagement de bureaux.

Visite Pro, Management, Réunion
Sébastien Hamelin

Retour au calme

Et du côté des salariés alors, la décision fait-elle aussi l’unanimité ? « Avant, il y avait trop de bruit, j’avais beaucoup de mal à me concentrer tandis qu’ici, nous avons réorganisé l’espace selon les services », témoigne Clémentine, gestionnaire de contrats. Même son de cloche pour Elida Smakic, gestionnaire de sinistres, pour qui les nuisances sonores posaient de réelles difficultés. « On se sent beaucoup plus efficaces et productifs quand on travaille au calme », avoue-t-elle. Les bureaux, au travers de leur localisation, leur architecture et leurs aménagements, semblent avoir un impact direct sur le bien-être des collaborateurs. « Les entreprises doivent aujourd’hui considérer l’immobilier comme vecteur de leur propre culture », conclut Lény. Voilà qui est bien dit !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez s'il vous plait
Votre prénom